Retour en haut de page Accès au menu Accès au contenu
> > Interview de Frédéric Alberti
Logo de l'Académie Aix-Marseille

Interview de Frédéric Alberti, Correspondant Handicap Académique, Rectorat Aix-Marseille

Q Vous êtes correspondant Handicap au sein du Rectorat d’Aix-Marseille, quelles sont vos missions ?

En tant que correspondant handicap au sein du Rectorat d’Aix-Marseille, j’anime le projet handicap au travers de la mise en œuvre du plan d’actions académique et je rends compte de son avancement.

J’ai pour mission d’assurer l’information la plus large possible sur les droits des personnes handicapées, d’améliorer la visibilité des dispositifs et la formalisation des procédures; de garantir la confidentialité de la déclaration des agents; de traiter les demandes d’aménagements, de compensation, de formation et de maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap; de participer aux groupes de travail relatifs aux affectations sur les postes adaptés et aux reclassements; d’améliorer la visibilité de la politique handicap de l’Académie et de participer à des colloques et manifestations en nouant des partenariats.

Je suis également l’interlocuteur de la Mission d’Intégration des personnels handicapés du ministère de l’Éducation nationale et le correspondant du comité local du FIPHFP.

Q Le Ministère de l’Éducation Nationale est sous convention avec le FIPHFP, quels sont les principaux axes d’action et objectifs du Rectorat d’Aix-Marseille ?

4 principaux leviers pour augmenter le taux d’emploi et à assurer le maintien dans l’emploi

Depuis la création du FIPHFP, en effet, le Ministère de l’Education Nationale a toujours été sous convention. Une nouvelle convention 2013-2015 a été signée avec le FIPHFP. Au niveau du Rectorat d’Aix-Marseille, cette convention est déclinée localement sous forme de plan d’action.

Notre objectif principal vise à augmenter le taux d’emploi et à assurer le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap et en inaptitude. Pour répondre à cet objectif, nous disposons de 4 principaux leviers que sont :

  • Améliorer le recrutement par le développement de partenariats, l’expérimentation d’un système de tutorat et une action ciblée en direction des chefs d’établissement
  • Mieux aider au reclassement par la réalisation de bilans de compétences et la rationalisation d’une procédure de reclassement
  • Accroitre le volet « formation » par le déploiement de bilans de compétences et la mise en place de d’une équipe projet académique pour la formation et la sensibilisation au handicap de l’ensemble des cadres
  • Affiner le recensement par une communication plus large et incitative, une explicitation des dispositifs existants ainsi qu’un meilleur suivi des agents en situation de handicap

Q Une équipe dédiée à la formation a été constituée au sein du Rectorat afin de définir et déployer les formations et sensibilisations sur le sujet du handicap, quels constats ont conduit à la création de cette équipe dédiée ?

Une équipe ressource a été mise en place pour permettre l’intégration de tout personnel en situation de handicap à la faveur d’un renforcement de la cohésion des équipes.

Montrer qu’il est possible de travailler et de réussir avec un handicap

Il s’agit de doter les cadres en responsabilité de management d’outils permettant une intégration réussie des personnels en situation de handicap dans leurs équipes.

L’objectif est bien de montrer qu’il est possible de travailler et de réussir avec un handicap.

Q Quelle est la composition de cette équipe et quel est son rôle ?

Cette équipe est constituée de 7 personnes dont le correspondant handicap en tant que chef de projet et le médecin de prévention.

Elle a pour mission d’élaborer un plan d’action de formation destiné aux cadres de l’Académie, de préciser les contenus des formations, d’insérer ce dispositif dans le plan de formation existant et d’organiser l’évaluation du dispositif.

Q Quelles actions de sensibilisation et de formation ont été menées ? Quel public était concerné ? Combien de stagiaires ont été formés/ sensibilisés ?

Les formations dispensées contiennent un apport sur la loi du 11 Février 2005, l’identification de différents types de handicap incluant un travail sur les représentations et préjugés sur le handicap et évoquent les difficultés d’intégration au sein d’une équipe d’un personnel en situation de handicap.

L’année 2015 prévoit des formations auprès des chefs d’établissement des 16 bassins de l’Académie

Une co-animation entre le formateur et moi-même a permis de présenter les dispositifs d’aides de l’Académie et du FIPHFP.

À ce jour, trois premières sessions, d’une demi-journée ont eu lieu pour les cadres administratifs, les chefs de division et les chefs du bureau du Rectorat, de la Direction académique des Bouches du Rhône et les inspecteurs de l’éducation nationale de la direction académique de Vaucluse soit 60 personnes. L’année 2015 prévoit des formations auprès des chefs d’établissement des 16 bassins de l’Académie.

Q Quels ont été les effets constatés suite au déploiement de ces formations ?

Nous avons pu constater le vif intérêt des cadres formés sur la thématique, ces formations ont suscité des échanges riches et multiples. Elles ont permis aux agents formés de disposer des éléments permettant la compréhension, l’appréhension de la thématique du handicap ainsi que l’appropriation de la politique handicap de l’Académie.

Les stagiaires ont trouvé ces formations utiles car elles ont mis le doigt sur le champ des possibles très large que permet le handicap.

Haut de page