Retour en haut de page Accès au menu Accès au contenu
> Non classé > Retour sur la SEEPH 2019 en Corse

Retour sur la SEEPH 2019 en Corse

Placée sous le haut patronage du Président de la République et sous le patronage de Mme Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre chargée des Personnes Handicapées, la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH) a eu lieu du 18 au 24 novembre 2019. Cette année pour sa 23ème édition, 3 thèmes étaient mis à l’honneur : le handicap invisible, les femmes et l’Europe.

En Corse et pour la 3ème année consécutive, la PFRH[1] et le FIPHFP[2] via le Handi-Pacte se sont fait relais de l’événement en organisant en partenariat avec la DRJSCS[3], l’ARS[4], et la DIRECCTE[5], divers temps forts destinés à provoquer la rencontre entre les partenaires et les employeurs des 3 fonctions publiques autour de thématiques diverse, dans le cadre d’une politique régionale cohérente et concertée.

Retour jour après jour sur une semaine riche en manifestations et en temps forts !

 

Le lundi matin

Anniversaire de la signature du Plan Régional d’Intégration des Travailleurs Handicapés (PRITH)

Le PRITH de Corse 2018-2021 a été signé fin 2018. Il constitue un document au service de l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés et contient des actions concrètes à décliner permettant de faire avancer la Corse sur cette thématique. Partant du principe que l’insertion professionnelle des personne handicapées implique une mobilisation générale, sa signature ne s’est pas limitée aux membres du service public de l’emploi (Etat, Cap Emploi, ARML [6] et Pôle emploi) auxquels se sont associés la Collectivité de Corse ainsi que les financeurs (AGEFIPH[7] et FIPHFP). Le PRITH de Corse compte aussi parmi ses signataires la totalité des partenaires sociaux (organisations patronales et syndicales).

Présidée par Madame Josiane Chevalier, Préfète de Corse, cette réunion 1 an après la signature a permis d’échanger sur les réalisations de cette première année, et notamment de restituer l’étude de faisabilité pour la création d’un Centre de Reclassement Professionnel (CRP) en Corse, de faire un point sur la création de la Ressource Handicap Formation (RHF) portée par l’AGEFIPH et de valoriser les actions menées par A Murza (association porteuse de Cap Emploi).

 

Le lundi après-midi

Une table ronde « Sport et Handicap »

La DRJSCS organisait lundi après-midi une table ronde au palais des congrès d’Ajaccio afin de démontrer que le sport est un important facteur d’inclusion sociale des personnes en situation de handicap.

En présence de médecins du sport, d’associations sportives, d’associations représentatives des personnes handicapées et de nombreux employeurs publics présents dans la salle, un panel d’initiatives a été présenté aux participants démontrant les bénéfices de la pratique sportive pour un mieux vivre ensemble. Loin des clichés véhiculés sur le handicap, le sport est en outre un formidable outil de lutte contre les préjugés permettant de repousser les limites et d’ouvrir le champ des possibles.

 

Le mardi

La PFRH de Corse organisaient 2 tables rondes à Ajaccio dans le Palais Lantivy, ayant pour but la sensibilisation et l’échange de pratiques entre employeurs publics et partenaires de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Animées par François Le Saux – Mari, chef de projet Handi-Pacte Corse, elles ont réuni chacune une trentaine de personnes autour des thématiques :

 

Le matin

« Sensibilisation au rôle et place du correspondant handicap »

 

En complément de l’obligation d’emploi, le déploiement d’actions handicap voire d’une politique handicap nécessite au sein des structures d’identifier un coordinateur, un correspondant ou encore un référent handicap dont le rôle et les missions ne sont pas toujours bien définies ou connues de l’employeur et du référent lui-même.

L’objectif de cet atelier était donc d’aborder l’ensemble des missions qui peuvent faire partie du périmètre d’action du référent handicap dans la fonction publique et de sensibiliser les employeurs publics sur l’importance de la désignation, de la place de celui-ci au sein de la stratégie et du déploiement de la politique du handicap retenue dans la structure.

 

L’après-midi

« Les femmes en situation de handicap et l’emploi »

 

Les droits des femmes font l’objet de luttes spécifiques : contre les discriminations, pour l’égalité réelle, etc…De la même façon les personnes en situation de handicap se battent pour leur droit et leur effectivité contre les discriminations, pour l’égalité dans tous les domaines de la vie. Cependant, ces combats sont souvent menés au nom des « personnes » sans que soit prise en compte la dimension de genre. Pourtant en croisant les approches de genre et handicap, force est de constater qu’être femme et être en situation de handicap impliquent souvent une double discrimination et des difficultés spécifiques, raison pour laquelle cette thématique était mise à l’honneur pendant cette SEEPH.

Cette table ronde visait donc à sensibiliser les participants sur ce phénomène et à présenter de manière objective la réalité des discriminations intersectionnelles, ainsi que quelques recommandations des associations spécialisées pour faire évoluer la situation.

 

3R9A7243

 

Le mercredi

Conférence sur l’Emploi et l’Autisme à Ajaccio

Cette conférence, proposée par l’ARS, avait pour titre : « A la recherche de compétences exceptionnelles ».

En effet, les personnes autistes manifestent bien souvent des compétences exceptionnelles dans différents domaines : elles peuvent être habiles avec certains éléments concrets, peuvent faire preuve de capacités de concentration hors norme ou encore avoir un sens du détail particulier. Une conviction réunissait les participants à la table ronde : il convient de mobiliser et de valoriser tous les talents, y compris ceux des personnes autistes !

Une présentation des dispositifs visant à accompagner vers et dans l’emploi des personnes en situation de handicap – et notamment les personnes autistes – a donc été déclinée devant les participants, avec pour objectif de permettre un soutien des personnes et de leurs employeurs qui soit souple, adapté à leurs besoins et mobilisable à tout moment du parcours professionnel.

 

Le jeudi

À la rencontre des employeurs de l’extrême sud

L’association A Murza, porteuse de Cap Emploi et la DIRECCTE de Corse organisaient au centre culturel de Porto Vecchio une conférence permettant l’échange entre les acteurs de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées et les employeurs privés et publics de l’extrême sud.

L’Objectif était notamment d’informer et sensibiliser les employeurs en changeant les représentations sur le handicap, et de mettre en avant les différentes modalités de compensation afin de lever les freins et les préjugés liés à l’embauche et/ou au maintien dans l’emploi des travailleurs en situation de handicap.

Etaient notamment présents autour de la table Cap Emploi, la commune de Porto Vecchio, la DiRECCTE, l’association l’Operata, l’Agefiph, le Fiphfp représenté par le Handi-Pacte corse, la MDPH, la médecine du travail, la CARSAT et l’ARACT.

Du côté du public, une soixantaine d’employeurs de tous secteurs avaient fait le déplacement.

 IMG_1911

 

[1] Plateforme des Ressources Humaines

[2] Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique

[3] Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale

[4] Agence Régionale de Santé

[5] Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi

[6] Associations Régionales des Missions Locales

[7] Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées

Haut de page