Retour en haut de page Accès au menu Accès au contenu
> Non classé > Retour sur les instances d’échange du Handi-Pacte Corse 2018-2019

Retour sur les instances d’échange du Handi-Pacte Corse 2018-2019

 

Troisièmes instances d’échange du Handi-Pacte de janvier 2019

 

1 enfant sur 150 nait avec des troubles du spectre autistique (TSA), avec une proportion stable de 3 à 4 garçons pour une fille, de tous pays et tous milieux sociaux. Ainsi, l’autisme toucherait 1 % de la population, soit environ 600 000 personnes en France. Les récentes données mondiales signalent par ailleurs une nette augmentation de la proportion de personnes autistes.

D’autre part, on estime qu’en France, 6 à 8 % de la population est concernée par les troubles DYS. Ils impactent les enfants mais également le quotidien des adultes qui doivent trouver des stratégies pour adapter leurs activités en fonction de leur handicap. Pour la plupart des personnes, le terme « Dys » est évocateur, pourtant il s’agit d’un raccourci de langage désignant une partie ou l’ensemble des troubles de l’apprentissage. Si la dyslexie est bien connue du grand public, on dénombre en tout 7 « troubles DYS » ?

C’est autour de ces deux thématiques, pouvant être regroupées sous le vocable de « troubles cognitifs » que les employeurs publics se sont réunis 31 janvier 2019 à l’IRA de Bastia, lors d’une journée intitulée : autisme et troubles dys : mieux les comprendre et mieux les intégrer dans l’environnement professionnel.

 

Le matin, L’association Espoir Autisme Corse, Organisme de Formation et gérante d’un SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile) spécialisée dans la gestion des troubles autistiques intervenait pour l’occasion.  Espoir Autisme Corse a également ouvert en début d’année 2019 un SAMSAH (Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés) spécialisés sur les TSA en Corse ayant en charge d’accompagner vers et dans l’emploi les personnes autistes en mesure de travailler dans le milieu ordinaire.

L’intervention a donc été réalisée en 2 temps :

  • La présentation du nouveau SAMSAH et de ses outils pour accompagner l’accès à l’emploi des personnes handicapées autistes (et notamment sa méthode de coaching) ainsi que les bonnes pratiques associées, utiles à connaitre pour les employeurs ;
  • Une présentation de l’autisme en tant que tel, ses caractéristiques et la réalité de ses syndromes, afin de sensibiliser les participants, de démystifier le sujet et de transmettre des connaissances sur des troubles qui font encore l’objet de nombreuses représentations.

 

L’après-midi, c’est Monsieur Sylvain Picot, ergothérapeute et coordonnateur de l’association « l’Operata », titulaire de la Prestation d’Appui Spécifique (PAS) sur les troubles cognitifs en Corse qui est venu partager ses connaissances avec le groupe.

Le traitement de cette thématique constituait d’ailleurs une nouveauté à l’heure ou ces troubles sont de mieux en mieux détectés et font partie d’une attention particulière eu égard à l’intégration dans l’emploi. A noter également que la mise à disposition pour les employeurs d’une PAS sur les troubles cognitifs par l’Agefiph et le FIPHFP est récente, puisque ce nouveau marché a été ouvert en fin d’année 2018.

Les participants ont ainsi pu détailler clairement les divers types de troubles dys existants et les conséquences de ces derniers, dans la vie courante comme dans la vie professionnelle. M. Picot a également fait part des bonnes pratiques liées à la gestion de ces troubles et les différentes compensations à mettre en œuvre.

La nouvelle PAS a ainsi été présentée aux participants comme un outil leur permettant d’intégrer au sein de leurs effectifs les travailleurs handicapés souffrant de troubles DYS. Un outil adaptable à la situation de chacun avec plusieurs niveaux de prestations à mobiliser en fonction du diagnostic de la situation.

 

 

Ces 3èmes instances d’échange ont permis de réunir 15 participants, représentant 6 employeurs publics et 4 partenaires de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

 

Le contenu du groupe de travail a fait l’objet d’une fiche de synthèse consultable sur le site du Handi-Pacte dans la rubrique partage d’expérience ou en cliquant ici.

  

Pour entre en contact avec les intervenants afin d’échanger sur les troubles DYS et/ou l’autisme, n’hésitez pas à consulter catalogue des acteurs locaux en suivant ce lien.

 

 

 

Quatrièmes instances d’échange du Handi-Pacte de juin 2019

 

Si le recrutement de travailleurs handicapés et leur maintien dans l’emploi suite à la survenance de problématiques de santé sont des moments de la carrière auxquels les employeurs publics sont particulièrement attentifs, le retour à l’emploi des personnes en étant éloignées pour raison de santé est tout aussi important. Changement de pratiques dans le service, changement d’environnement chez l’employeur, retour sur un autre poste, modification des capacités de la personne… autant d’aspects qui doivent être questionnés et pris en compte le cas échéant.

Les participants se sont donc cette fois réunis autour du thème : « Le retour à l’emploi des agents en congés pour raison de santé : outils et bonnes pratiques » le 24 juin 2019 à Ajaccio, à l’hôtel Dolce Vita.

 

L’après-midi a été pensé en plusieurs parties, permettant de détailler des dispositifs pouvant faciliter cette période charnière dans la carrière d’un agent. L’objectif était double :

  1. Faire connaitre des dispositifs et interventions du FIPHFP encore sous utilisées par les employeurs publics en Corse (le tutorat, le bilan de compétence, le financement de formations pour reclassement…).
  2. Transmettre de l’information concernant de nouveaux dispositifs nouvellement déployés, notamment la période de préparation au reclassement (PPR) ;

 

Ainsi, François Le Saux – Mari, chef de projet du Handi-Pacte Corse a réalisé une présentation concernant le télétravail, en retraçant les principales règles et en donnant quelques clefs de mise en application chez les employeurs publics.

Ont également été présentés en détail le dispositif de la Période de Préparation au Reclassement, avec une des premières conventions mise en œuvre dans le cadre d’un CDG. Cette présentation s’inscrivait dans la continuité du 2ème groupe de travail du Handi-Pacte de juin 2018 sur le reclassement des agents, où la naissance de cette nouvelle position statutaire avait été annoncée.

Enfin, la présentation du bilan de compétences avait été préparée par Katy Mairel, psychologue chez ID Formation et opératrice des bilans de compétences pour plusieurs employeurs publics de Corse du Sud.

Ces différents temps ont notamment été enrichis des témoignages de mesdames, Régine Barrazza, Responsable du pôle Financier de la DRAAF et Claudine Bovai, assistante sociale à la Collectivité de Corse, concernant plus spécifiquement le bilan de compétences. Sont aussi intervenus les employeurs publics présents dans la salle, notamment l’hôpital de Castelluccio concernant la mise en œuvre du télétravail.

 

Enfin, l’association ISATIS, opératrice de l’Emploi Accompagné en Corse et de la Prestation d’Appui Spécifique (PAS) concernant le handicap psychique, est également venu témoigner de leurs pratiques en termes d’accompagnement au retour à l’emploi, en expliquant les spécificités de leur public et en détaillant les outils et méthodes employées.

La 4ème Réunion Réseau du Handi-Pacte 2 a eu lieu le lendemain matin. Coanimée avec Monsieur Ludovic Mercier, Délégué Territorial au Handicap du FIPHFP pour les régions PACA – Corse, elle a permis de détailler les évolutions légales induites par la loi Pénicaud et leurs conséquences sur l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés dans la fonction publique, ainsi que les modifications dans l’offre d’intervention du FIPHFP et son actualité, en s’appuyant notamment sur le rapport d’information des sénateurs Mme Catherine Di Folco et M. Didier Marie.

Concernant les évolutions légales, ont notamment été évoqués :

  • Le nouveau décompte des agents de plus de 50 ans ;
  • Les nouvelles dépenses déductibles et le nouveau mode de comptabilisation ;
  • Les nouvelles modalités concernant le recours au secteur protégé ou adapté ;
  • Les évolutions concernant l’article 98 ;
  • Le nouveau calcul du taux d’emploi ;

Enfin, la séquence s’est achevée par la présentation des principaux chiffres de l’emploi des personnes handicapées dans la Fonction Publique en Corse sur l’année 2018, issues du 3e tableau de bord réalisé par le Handi-Pacte, que vous pourrez retrouver en cliquant ici.

 

 

IMG_0219

Ces 4èmes instances d’échange ont permis de réunir 19 participants, représentant 9 employeurs publics et 6 partenaires de l’intégration et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

 

Les présentations concernant le télétravail, le bilan de compétence, la période de préparation au reclassement et les évolutions légales sont  consultables sur le site du Handi-Pacte dans la rubrique partage d’expérience ou en suivant ce lien

 

 

Deuxième Comité des Employeurs Publics du Handi-Pacte

 

Le Comité des employeurs publics (Comep) est une instance de gouvernance du Handi-Pacte qui prend connaissance du contenu des travaux réalisés et peut émettre un avis ou formuler des propositions d’actions au Comité de pilotage. Elle s’est tenue dans la continuité des 4èmes instances d’échange du Handi-Pacte, le mardi 25 juin 2019.

 

Comme traditionnellement M. Hugues Valenton, Adjoint au SGAC (Secrétaire Général aux Affaires de Corse) a introduit et ouvert la séance, qui venait clôturer l’année d’exécution du Handi-Pacte 2018 -2019. Celle-ci s’est organisée en 2 temps :

 

  1. Un bilan de la 2ème année d’exécution du Handi-Pacte, présenté par François Le Saux – Mari, visant à présenter les réalisations et les nouveaux outils à disposition (comme le catalogue des référents handicap par exemple) et à revenir sur les temps forts de l’année (instances d’échange, Duoday etc…). Cette session a également permis d’interroger les employeurs présents sur leurs idées de travaux et leur souhait pour la dernière année du dispositif :

-        Un support de communication pour identifier les interventions du FIPHFP par type de compensation (type disque de stationnement) et facilitant la prise de décision lors d’un processus de maintien dans l’emploi ;

-        Un guide des processus et bonnes pratiques garantissant le succès d’une politique handicap (procédures d’achat, lignes budgétaires etc…) ;

-        Des « incollables » sur les arguments pour convaincre les acteurs internes de s’engager dans la politique handicap (hiérarchie, cadres, services achats etc…).

 

  1. Une conférence exceptionnelle de Joseph Schovanec sur l’autisme et l’intégration des personnes autistes dans le monde du travail, qui faisait écho avec les instances de janvier 2019 à Bastia.

 

Josef Schovanec est docteur en philosophie et en sciences sociales, écrivain français et voyageur. Sa particularité est d’être également autiste Asperger (« haut potentiel »), militant pour la dignité des personnes autistes. Il est également hyperpolyglotte, puisqu’il parle plus de sept langues. Il est connu pour sa voix particulière, son sens de l’humour, sa politesse, sa franchise et sa logique. Il témoigne souvent, lors de ces rencontres, sur ce qu’il vit et observe en tant que « personne avec autisme » et est présenté par certains journaux et auteurs comme l’un des porte-paroles de l’autisme en France.

 

 IMG_0227

Reprouvez l’article de Corse Net Info : https://www.corsenetinfos.corsica/Les-employeurs-publics-reunis-autour-de-la-thematique-du-handicap_a41860.html

 

 

19 personnes étaient présentes au Comité des employeurs publics représentant 8 employeurs publics et 3 partenaires de l’intégration, de la formation et du maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

 

 

 

Haut de page